Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Ressources pour le lycée. > La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant. > La nature du vivant > Le spectre d’absorption des pigments photosynthétiques.
Publié : 17 décembre 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le spectre d’absorption des pigments photosynthétiques.

Les pigments de la chlorophylle

J’ai relevé une activité intéressante dans le livre Belin de spé ancien programme, et je l’ai reproduite.
L’activité est simple, il s’agit de réaliser dans un premier temps une chromatographie sur whatman.

d’après SNV JUSSIEU.
Il s’agit là d’utiliser un protocole classique ( solvant :ether de pétrole, propanone)
écrasement de la feuille d’épinard sur le papier whatman à l’aide d’un agitateur en verre.(temps de migration :30 minutes environs sans déplacer la colonne).
IL faut ensuite utiliser un spectrophotomètre relié en USB au PC.
Faire une solution de chlorophylle brute :
trois feuilles d’épinard découpées sans la nervure centrale dans un mortier, un peu de sable de fontainebleau, 20 ml d’éthanol à 95°. Broyer fermement et assez longtemps. ( 5 min )Filtrer.Vous avez une solution de chlorophylle brute.
Lorsque vous la passez dans le spectro, elle peut apparaitre comme trop concentrée. ( saturation au niveau de l’absorption ) Il suffit de la diluer ( toujours avec de l’éthanol).
Il faut maintenant utiliser les résultats des chromatographies sur papier whatman des élèves.
exemple de résultat :

Il suffit maintenant de découper les chromatographies, afin de séparer les pigments. Ensuite, on fait infuser les différents pigments dans des cuves spécifiques.

Il ne reste plus désormais qu’à passer les différentes cuves dans le spectrophotomètre.
exemple de résultat obtenu :

Une erreur à éviter :
Sur mon spectre,la chlorophylle b absorbe également dans les mêmes longueurs d’ondes que la chlorophylle a. Je pense qu’en fait, il devait rester dans la partie du whatman que j’ai découpé un peu de chlorphylle a. Ceci expliquerait le spectre trop large de
la chlorophylle b.