Vous êtes ici : Accueil > Numérique éducatif > Ressources techniques > Les nouveautés en exao pour l’étude des métabolismes.
Publié : 14 octobre 2012

Les nouveautés en exao pour l’étude des métabolismes.

La société Jeulin propose maintenant depuis quelques années les produits suivants :

La pince à photosynthèse a l’avantage de pouvoir réaliser des expériences de photosynthèse sans abîmer la plante. On peut également mettre un cache pour faire l’obscurité.
Les enceintes cellulaires :
vous les trouverez sous des noms divers "cytoréacteur" "bioréacteur", leurs fonctions restent les mêmes : la mise en évidence de métabolismes respiratoire, fermentaire ou photosynthétique.
Les divers fournisseurs ont développés des solutions plus économiques qui méritent d’être citées.
voici quelques modèles tirés des catalogues jeulin, eurosmart, et sordalab :



Ces enceintes ont désormais l’avantage d’être dissociées de leur module d’agitation. Le cout global enceinte et agitateur magnétique reste inférieur au prix des anciennes enceintes complètes.
De plus, les agitateurs magnétiques sont utilisables sur d’autres manipulations.

Les sources de lumières ont également progressé .
Les sources de lumière froide sont des matériels trop onéreux pour nos laboratoires, les lampes à LED peuvent être une solution de remplacement.
En voici quelques exemples :




Le dernier modèle présenté vient de la société micrelec.
Il vaut la peine de s’intéresser à lui, car il ne s’agit pas d’une simple source lumineuse. C’est également un agitateur magnétique. L’intensité lumineuse peut être réglée. On peut également travailler à des longueurs d’ondes définies.
La société sordalab, propose pour sa part une ampoule à mettre sur une simple lampe de dissection ( 40w double isolation)

Les élèves sont très friands de ce type de matériel sur la paillasse.
L’expérience n’en prend que plus d’intérêt à leurs yeux, leur application à bien faire aussi.
D’autres dispositifs qui jusqu’à maintenant étaient peu ou pas utilisés, sont les colorimètres et spectrophotomètres. Leur prix,bien qu’encore élevé, les a rendu un peu plus abordable. De plus en plus de manipulation de cinétique enzymatique sont proposées avec eux.
Je vous présente donc un colorimètre et un spectrophotomètre proposé par la société vernier qui fonctionnent très bien. Il faut cependant noter que la mise en oeuvre par les élèves et parfois délicate. Avec de la persévérance on y parvient malgré tout.


Le colorimètre permettra de fonctionner à des longueurs d’ondes définies, le spectrophotomètre permet de travailler de travailler à des longueurs d’ondes variables ou définies. ( Il peut donc être utilisé en colorimètre)
La définition du spectrophotomètre est beaucoup plus fine, mais pour les expériences que nous réalisons en cinétique enzymatique, les colorimètres suffisent amplement.
Le spectrophotomètre sera utilisé pour visualiser par exemple le spectre d’absorption de la photosynthèse. Il permettra même de pouvoir distinguer de façon spécifique les longueurs d’ondes de chaque pigment.
Dans un prochain article, nous aborderons à proprement parler les manipulations que l’on peut réaliser avec ces divers matériels.